Maxon Scylla 32"x 29" Erzulie's Heart Drapeau vaudou haïtien à paillettes et perles sur satin, 2017 #4MFN

Prix habituel $0.00
Prix habituel Prix soldé $0.00
Vente Épuisé

Description

Il s'agit d'un drapeau vaudou haïtien cousu individuellement à la main avec des milliers de paillettes et de perles scintillantes sur du satin. Il s'agit d'une bannière de 28"x28" qui représente un cœur, qui représente le cœur d'Erzulie en vodoo loa. Sa beauté chatoyante et scintillante n’est pas tout à fait capturée par la photo. Un « drapo » Vodou est un drapeau fait main, généralement brodé et décoré de perles et de paillettes. Bien que des drapeaux aient pu être fabriqués en Afrique de l’Ouest avant l’arrivée des Européens, les drapeaux largement utilisés là-bas vers 1600 étaient dérivés de drapeaux européens. Ils étaient utilisés comme symboles d’allégeance ethnique, militaire ou religieuse. Le drapo Vodou s'inspirait également des perles yoruba, des vêtements catholiques et des tabliers maçonniques. Au 19ème siècle et au début du 20ème siècle, la plupart des drapo Vodou étaient fabriqués à partir d'une ou deux pièces de tissu colorées décorées de broderies, de bracelets en métal et de perles de verre, avec une image du lwa faite de tissus brillants appliquée sur le tissu en utilisant des techniques encore suivies en Occident. Afrique. Les drapeaux et bannières utilisés au XXIe siècle dans les zones rurales ont souvent encore des designs stylistiquement simples, en partie à cause du coût élevé des matériaux décoratifs. Avec les drapeaux plus anciens, le champ d'arrière-plan qui encadre l'image était généralement décoré de paillettes ou de perles largement espacées. Les fabricants de drapeaux modernes recouvrent souvent complètement le tissu du terrain avec des paillettes scintillantes d'une seule couleur ou avec des motifs géométriques complexes. Les frontières, qui étaient simples ou n'existaient pas au début du drapo Vodou, ont évolué vers des motifs très élaborés. De nos jours, des ateliers dédiés à cet artisanat d'art se sont ouverts, créant un marché dynamique pour les drapeaux. Des milliers de paillettes scintillantes sont cousues individuellement à la main, ce qui rend cette tâche fastidieuse et délicate. Erzulie : (Ezili) Le vaudou n'a pas de femme comme déesse de la fertilité. La fécondité est considérée comme un principe unifié, partagé également par les forces masculines et féminines. Ainsi Dumballah s'unit à son Ayida. Agwe a son homologue dans La Sirene, le Marasa ; les jumeaux sont des forces contradictoires et complémentaires de la nature, etc. Erzulie est l'énergie féminine de Legba. Elle a un pouvoir énorme et est autant craint qu’aimée. Elle a également plusieurs rôles différents : déesse de la parole, de l'amour, de l'aide, de la bonne volonté, de la santé, de la beauté et de la fortune, ainsi que déesse de la jalousie, de la vengeance et de la discorde. Elle est généralement connue comme un serpent enroulé sur lui-même qui vit d'eau et de bananes. Il existe un lien fortuit entre la légèreté de sa couleur et celle de la richesse, car seule l'élite à la peau claire possède la richesse en Haïti. Mais le vaudou a une place toute particulière pour Erzulie, la loa de la beauté, la loa qui est si typiquement humaine puisqu'elle est la force qui différencie l'humain de toutes les autres créations. Elle est la capacité de conceptualiser, la capacité de rêver, la capacité artistique de créer. Elle est la loa de l'idéalité. Elle est le prototype féminin du vaudou qui représente la lune. Elle est la femme la plus belle et la plus sensuelle du panthéon vaudou. Elle est respectée et riche ; porte ses cheveux longs; est très jalouse et demande à ses amants de lui consacrer une chambre pour ses ébats rituels. Erzulie n'est pas un loa des forces élémentaires, mais LE loa des rêves, des espoirs et des aspirations idéaux. En tant que telle, elle est la loa la plus aimée de toutes. Elle est d'apparence pâle ; presque blanche, même si elle est dahoméenne d'origine. Elle est connue comme la Terre Mère, la déesse de l’amour. Elle est représentée comme une femme tremblante qui habite l'eau. Elle n'a pas de fonction spécifique, mais est joignable de manière confidentielle. Dans chaque sanctuaire, il y a une pièce, ou un coin de pièce, qui lui est dédiée. Erzulie est fabuleusement riche et, lorsqu'elle chevauche quelqu'un, le premier acte est toujours d'accomplir sa toilette élaborée. Le meilleur des choses que possèdent les houngan ou les mambo est réservé à Erzulie. Elle se baignera, en utilisant si possible du savon encore dans un emballage frais. Elle s'habillera de soie avec des fleurs fraîches et d'autres signes de sa féminité et de sa particularité. Ses jours sacrés sont le mardi et le jeudi. Elle porte des robes et des bijoux rouges et bleus. Dès que quelqu'un est possédé par elle, il est lavé et habillé de ses plus beaux atours. C'est une mulâtresse de grande classe qui marche avec un balancement impertinent sur ses hanches. C'est une « femme du monde » et elle est friande de boissons sucrées. Elle est comparée à Aphrodite. Elle aime le plaisir, est extravagante et aime offrir et recevoir des cadeaux. Elle aime les hommes mais se méfie des femmes en tant que rivales. C'est une femme d'étiquette, et lorsqu'elle fait semblant de parler français, elle parle volontairement d'une voix aiguë. Elle est passée maître dans la coquetterie. Elle peut simplement rendre visite à ses serviteurs, ou bien manger ou boire avec une grande délicatesse. Elle adore danser et est la plus gracieuse de tous les loa. Elle est assez spéciale pour les hommes et danse avec eux, les embrasse et les caresse, même d'une manière souvent embarrassante. Pourtant, elle est étroitement associée à la Bienheureuse Vierge Marie et son symbole est le cœur, généralement brisé par une flèche, à peu près de la même manière que le dit un portrait catholique dominant de Marie. Erzulie porte trois alliances depuis qu'elle est (ou est) mariée à Dumballah, Ogoun et Agwe. Elle a souvent flirté avec Zaka, mais elle a complètement rejeté son frère plus grossier Ghede comme étant indigne (puisqu'il est noir et qu'elle est mulâtre). Cependant, Erzulie est toujours aux commandes et peut prendre n'importe quel serviteur présent comme amant pour la journée si elle le souhaite. Cependant, la visite d’Erzulie n’est jamais pleinement satisfaisante. A la fin, elle se met toujours à pleurer. Le monde est tout simplement trop pour elle. Au début, les gens essaient de la réconforter avec des aliments ou des boissons plus délicats ou d'autres cadeaux, mais ses larmes continuent de couler. C'est ce côté larmoyant et triste d'elle qui permet aux femmes de l'accepter dans ses manières hautaines. En fin de compte, c'est elle qui supporte le fardeau des chagrins du monde. Malgré ses flirts et ses manières amoureuses, Erzulie est vierge. Elle est l’inverse complet de la sexualité crue de Papa Ghede. Elle n’est peut-être pas vierge au sens physique du terme, mais dans le sens où son amour transcende la terre, c’est un amour de forces supérieures. Elle appartient à la famille des esprits marins, mais s'est complètement séparée de ses origines pour devenir presque exclusivement une personnification de la grâce et de la beauté féminines. ( (tiré de Descriptions of Divers Loa of Voodoo, Compilation à partir de devoirs de classe, printemps 1990. Réalisé pour Bob Corbett par Jan Chatland)

À propos de cet artiste

Maxon Scylla